Quels éléments réduisent la qualité des spermatozoïdes ?

Près de 100 à 300 000 000 de spermatozoïdes entrent dans le vagin au moment de l’éjaculation lors des rapports sexuels. Cependant, moins de 25 spermatozoïdes atteignent l’ovule et un seul le pénètre pour la fécondation. La santé des spermatozoïdes est évidemment essentielle et elle dépend de la quantité, de la qualité et du mouvement des spermatozoïdes.

Chez les hommes fertiles, 95 % d’entre eux ont une densité de sperme d’au moins 15 millions par millilitre de sperme (un échantillon de sperme normal comprend un volume entre 1,5 et 6 ml). En ce qui concerne la qualité, 4 % ou plus des spermatozoïdes doivent avoir une forme ou une morphologie normale ce qui implique une tête ovale et une longue queue. Pour ce qui est du mouvement ou de la motilité, environ 40 % ou plus de ces spermatozoïdes doivent avoir montré une avancée d'au moins une heure après l’éjaculation.

Ces chiffres sont une simple estimation et il est possible de concevoir quand ceux-ci sont inférieurs. Une des caractéristiques les plus importantes est le nombre total de spermatozoïdes mobiles dans l’éjaculat.

Dans de nombreux cas d’infertilité masculine, le motif ne peut pas être identifié. Cependant, les hommes souffrant d’infertilité devraient savoir les causes connues affectant la santé des spermatozoïdes.

  • Toute maladie peut affecter le nombre de spermatozoïdes. À titre d’exemple, un simple mal de gorge nécessitant un traitement antibiotique peut amoindrir de manière significative le nombre de vos spermatozoïdes. Il faut environ 70 à 74 jours pour produire de nouveaux spermatozoïdes mobiles, par conséquent toute maladie se produisant au cours de cette période peut avoir une incidence négative sur la production de sperme.
  • Fumer et boire de l’alcool peuvent tous deux avoir un impact négatif sur la fertilité masculine. Une consommation excessive de tabac réduit aussi bien le nombre que la motilité des spermatozoïdes. Une consommation excessive d’alcool diminue la quantité de testostérone sécrétée, accélère sa décomposition chimique et sa conversion en œstrogène. La libido peut s’en trouver diminuée. L’alcool réduit également la production de spermatozoïdes.
  • Certains médicaments peuvent réduire le nombre de spermatozoïdes. La sulfasalazine (en cas de colite), la phénytoïne (un antiépileptique), la colchicine (en cas de goutte) et la nitrofurantoïne (en cas d’infections urinaires) peuvent réduire le nombre de spermatozoïdes. D’autres médicaments sont disponibles pour ces maladies. Les médicaments utilisés pour traiter certains cancers tels que le cyclophosphamide, peuvent causer l’infertilité permanente s’ils sont utilisés à fortes doses. La testostérone prise pour construire la masse musculaire peut irréversiblement réduire le nombre de spermatozoïdes.
  • La quasi-totalité des drogues illégales altèrent la production de spermatozoïdes. Par exemple, la morphine et l’héroïne causent l’infertilité et l’impuissance en stimulant la libération de l’hormone prolactine. Il a été prouvé que la marijuana peut causer l’infertilité, probablement en réduisant les hormones FSH et LH.
  • Une production anormale de spermatozoïdes peut être causée par des problèmes hormonaux tels que la cryptorchidie, des blessures ou dommages aux testicules, des infections, des produits chimiques ou des médicaments. Cependant, les causes hormonales d’infertilité masculine sont rares.
  • Le stress, souvent un dérivé de l’infertilité, peut interférer avec les hormones de production des spermatozoïdes.

De plus en plus d’études portant sur la santé des spermatozoïdes sont réalisées et les découvertes en résultant sont nombreuses. Par exemple, une recherche indique que l’obésité affecte négativement le nombre de spermatozoïdes et leur motilité. La pollution a été identifiée comme étant un facteur possible de réduction de la qualité des spermatozoïdes. Les chercheurs ont également noté l’existence d’une corrélation entre un mode de vie sédentaire et un nombre de spermatozoïdes faible. De plus, des études ont révélé un lien entre une pratique intensive du cyclisme et une concentration réduite des spermatozoïdes, probablement en raison de la pression que le siège exerce sur le scrotum.

Les couples souffrant d’infertilité devraient consulter un médecin afin d’être informés de toutes les possibilités pouvant affecter leurs résultats, notamment en matière de santé des spermatozoïdes chez l’homme.

Contact Our Doctor