Première patiente, trois enfants

Après une longue lutte contre l’infertilité en vue de fonder une famille, les Tran sont venus chez OriginElle pour une FIV et ils n’ont pas tardé à accueillir les jumeaux Alicia et David.

Thanhtruc Tran connaissait déjà les technologies de reproduction assistée quand elle est venue a la Clinique OriginElle, peu de temps après que la clinique avait ouvert ses portes en janvier 2011. Elle et son mari, Vanquang Tran, avaient suivi des traitements de fertilité pendant trois dans une autre clinique de la région.

« C’est une longue histoire. Cela faisait longtemps que nous essayions d’avoir un bébé, depuis 2008 exactement » explique Mme Tran. « Au début, nous sommes allés consulter un médecin dans une autre clinique renommée de Montréal. À cette époque, nous avons suivi plusieurs fois des traitements IIU et ce, à nos frais puisque le gouvernement ne couvrait rien. »

Toujours à l’autre clinique, le couple Tran s’est alors tourné vers la fécondation in vitro (FIV) et Thanhtruc est enfin tombée enceinte. Malheureusement, la joie fut courte car une fausse couche a eu lieu. Sans perdre de temps, ils ont entamé un autre cycle de FIV qui, lui aussi a abouti à une fin sans succès. Mme Tran a donc prit la décision de prendre une pause d’un an et de se tourner vers l’acupuncture, un aspect de la médecine intégrative reconnu comme étant bénéfique pour améliorer l’infertilité. Après un an, elle décida d’avoir recours à nouveau aux technologies de reproduction assistée, mais elle fut découragée lorsqu’elle a découvert les temps d’attente avant d’avoir accès aux soins.

 

Originelle fertility treatment twins Alicia & David Tran
OriginElle Fertility Clinic & Women’s Health Centre can help infertile couples with their goal of starting a family.

Après une longue lutte contre l’infertilité en vue de fonder une famille, les Tran sont venus chez OriginElle pour une FIV et ils n’ont pas tardé à accueillir les jumeaux Alicia et David.

 

« À l’hôpital, l’infirmière m’a dit que la liste d’attente était de 6 à 12 mois. Ils ont aussi mentionné que mon âge (34 ans à cette époque) n’était pas considéré comme étant un cas urgent à traiter » raconte Mme Tran. « Par la suite, je me suis rendue à l’hôpital Royal Victoria où j’ai rencontré par hasard Dr Tan. Il m’a dit qu’il venait d’ouvrir une nouvelle clinique privée et qu’il me prendrait comme patiente tout de suite. »

Elle décida de tenter sa chance chez OriginElle, la clinique de fertilité et centre de santé de la femme. « Un facteur décisif de mon choix a été le fait que mon acupunctrice, Aina Zhang, reconnue dans le domaine de l’acupuncture de l’infertilité et ayant traité de nombreuses femmes dont Céline Dion, me confie que Dr. Tan est talentueux et que je pouvais lui faire confiance. »

« Cela m’a redonné espoir. Nous avions connu une période difficile en termes d’émotions que j’étais sur le point de perdre espoir » dit Mme Tran.

« Dès le début, OriginElle s’est nettement démarquée de l’autre clinique où nous étions allés. Au lieu de recevoir des médicaments et de procéder à la FIV 15 jours après, comme tel avait été le cas dans l’autre centre, la Clinique OriginElle a pris le temps d’effectuer un long protocole de FIV d’un mois afin de préparer mon corps et de s’assurer que les ovules seraient de meilleure qualité. »

« Ce que j’ai aimé avec Dr Tan, c’est le fait qu’il m’ait expliqué chaque étape du processus. J’ai vraiment apprécié qu’il prenne le temps de le faire » poursuit Mme Tran. « Lors  des deux premiers cycles de FIV que j’ai suivi dans l’autre clinique, je n’avais reçu aucune explication. On m’avait laissé dans le noir total. Ni plus, ni moins. Mais ce fut totalement différent avec Dr. Tan qui, lui m’a tout expliqué. » Le jour du prélèvement d’ovules, Mme Tran remarqua que quelque chose semblait un peu étrange à la clinique. Certains membres du personnel couraient pour tout mettre en place et un employé travaillait dans la salle de réveil.

« Je savais que la clinique était toute nouvelle mais je ne savais pas que j’étais leur première patiente » affirma Mme Tran. « Suis-je votre première patiente? demandais-je  » À quoi Dr Tan répondit simplement :  « Oui, vous l’êtes. » Vous vous moquez de moi ? lui répondis-je. »

Elle admet qu’à ce moment,elle commença à douter. Deux traitements FIV avaient échoués et aujourd’hui, elle était la première patiente de cette toute nouvelle clinique. Bien que Dr Tan était renommé dans le domaine de la fertilité et qu’il lui avait tout expliqué en détail, Mme Tran n’était pas rassurée.

« J’avais plein d’espoir, mais j’étais désespérée en même temps. Pleine d’espoir, car les ovules étaient sains et l’ambiance à la clinique était vraiment agréable »,se souvient Mme Tran. « J’avais confiance en Dr Tan, mais je ne pensais pas que cela fonctionnerait. »

Sa confiance fut récompensée, car elle tomba enceinte de jumeaux. La joie était au rendez-vous, mais l’appréhension également.

« Quand vous avez souffert d’une fausse couche, comme cela avait été le cas trois mois auparavant, vous vous dites : Je ne veux vraiment pas avoir une autre fausse couche. Alors ne nous réjouissons pas trop vite et voyons l’avenir. Mais une fois encore, Dr Tan m’a aidée »,dit Mme Tran. « À l’autre clinique, je n’étais suivie que jusqu’à ce que ce que je tombe enceinte, puis plus rien après. Aucun autre suivi sauf celui de ma visite pour lepremier trimestre. »

« Dr Tan m’a dit qu’il voulait me voir toutes les deux semaines pour suivre le développement des embryons, écouter les battements du cœur et voir ce qui se passe. C’était formidable de sa part », rajouta  Mme Tran. « Je me sentais  à l’aise et cela m’a permis de me détendre. Je suis retournée à la clinique toutes les deux semaines, et le docteur me confirmait à chaque fois que tout allait bien et que le développement était normal. Si vous vous inquiétez du premier jour et tout au long du premier trimestre de grossesse, cela peut s’avérer très difficile. Un vrai yoyo émotionnel ! »

Le 22 septembre 2011, M. et Mme Tran sont devenus les fiers parents de David et Alicia. Six mois plus tard, ils revenaient chez OriginElle pour un autre cycle de FIV.

IVF baby Jason Tran
Après avoir eu des jumeaux, Thanhtruc Tran est venue pour un second cycle de FIV et elle a eu son troisième enfant, Jason.

Après avoir eu des jumeaux, Thanhtruc Tran est venue pour un second cycle de FIV et elle a eu son troisième enfant, Jason.

« Quand vous entamez votre deuxième cycle, vous vous dites, si ça fonctionne c’est bien, sinon, j’ai déjà des jumeaux. Une fois de plus, vous n’espérez pas que la procédure échoue »,dit Mme Tran. « J’étais trop occupée avec les jumeaux pour trop penser et m’inquiéter. Et puis, voilà, je suis tombée à nouveau enceinte. »

Une fois de plus, Dr Tan suivit sa grossesse pendant les trois premiers mois. Et, le 19 décembre 2012, Jason est né. Pas de jumeaux cette fois-ci, mais pas parce que la famille Tran n’en voulait pas.

« Croyez-le ou non, quand j’étais sur la table d’opération pour recevoir la deuxième implantation, j’ai demandé à Dr Tan de me donner à nouveau des jumeaux, »,dit Mme Tran. « Il m’a répondu qu’il était désolé mais qu’il ne pouvait qu’implanter qu’un seul embryon. » Quand je disais à mon entourage que je voulais encore des jumeaux, tout le monde me disait que j’étais folle. Je leur répondais que non, je voulais juste deux autres bébés. »