Blogue

Les avancées technologiques de la congélation des ovules offrent aux femmes de nouvelles alternatives. Toutefois, la cryoconservation n’est pas la seule option.

La fertilité n’a pas d’importance, jusqu’à ce que vous en ayez besoin. Plusieurs femmes envisagent de fonder une famille un jour, mais la triste réalité est qu’une femme sur huit aura des difficultés à concevoir ou à mener une grossesse à terme.

Groupe de support pour la fertilité

En tant que directrice exécutive de l’Association Canadienne de Sensibilisation à l’Infertilité, j’ai appris au cours de mes douze années d’expérience en gestion de groupe de soutien que ces groupes ne peuvent être qu’aussi bons que leurs membres.  S’ils sont actifs et accueillant, le groupe fonctionnera bien pour tous.

Les groupes de soutien d’OriginElle, tenus à 18h les premiers mardis de chaque mois et gratuit à nos patients sont bien établis.  Nos groupes servent à partager et écouter avec des gens qui, comme vous, vivent l’expérience parfois difficile de la fertilisation in-vitro.

Bien que la plupart des femmes soient conscientes de ce fait, beaucoup sous-estiment l’ampleur de la baisse de la fécondité avec l’âge. Certaines femmes pensent qu’en raison de leur bonne santé, elles ne souffrent pas autant des conséquences de l’âge sur la fertilité. Cela pourrait être dû à l'optimisme maternel. Toutefois, en pratique, une telle perception erronée peut entraîner des difficultés plus tard dans la vie, au moment de concevoir.

La réponse est simple – Oui : le taux est en hausse constante depuis un certain temps. Dans deux études récentes, nous découvrons des réponses un peu plus détaillées. Une de ces études, menée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), indique que le taux d’infertilité mondial est demeuré essentiellement stable au cours des 20 dernières années. Une étude canadienne réalisée en 2012 indique que le taux dans notre pays semble être à la hausse.